Un an de plus en Syrie… 5 années de guerre civile, 5 millions de réfugiés.

Carte des réfugiés syriens 2016-01

Voici une nouvelle version mise à jour de la carte des réfugiés syriens, qui se passe malheureusement de commentaires. On renverra le lecteur aux sources mobilisées, déjà explicitées et commentées dans nos articles précédents, notamment la version 2015. Par ailleurs, l’article initial sur le camp de Zaatari permet de comprendre notre démarche.

Le top 20 d’une année de Géothèque sur Facebook (01-10)

Depuis le mois de février 2015, la Géothèque a étendu ses activités en proposant la publication quotidienne, sur la page Facebook de l’association, d’un lien vers une curiosité géographique. Sans prétendre rejoindre les rangs des curateurs de l’actualité géographique (chers à notre ami François Arnal1voir son excellent scoop.it), ces publications nous permettent de dresser un large panorama de ce qu’est la géographie pour nous : une boîte à outils pour observer le monde.

Aussi, après près de 400 publications en 12 mois, nous vous proposons de recenser ici les 20 post qui ont été les plus populaires sur notre page2selon un savant algorithme à partir des données de facebook sur la portée et l’engagement des publications en fonction du nombre d’amis de la page au moment de la publication.

Cette semaine les publications classées de la 1ère à la 10ème place :

n°10 – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – –

spilhaus2La projection de Spilhaus : quand les océans sont au centre du monde

Publié le 14/09/15

Lire la suite

Notes   [ + ]

1. voir son excellent scoop.it
2. selon un savant algorithme à partir des données de facebook sur la portée et l’engagement des publications en fonction du nombre d’amis de la page au moment de la publication

Plan d’Istanbul après la conquête ottomane

Constantinople

Sans commentaire, un plan dont la légende est à faire compléter par les élèves. Il s’agit du plan de Constantinople après la conquête de la ville par le sultan ottoman Mehmet II en 1453.

Les éléments manquants de la légende sont : Remparts de Théodose, églises orthodoxes, Sainte Sophie, ports, quartiers commerçants peuplés par les latins (Vénitiens, Génois…), Grand bazar, palais de Topkapi, anciennes églises orthodoxes transformées en mosquées.