Remonter la Marne

Je ne sais pas s’il mérite d’intégrer le Dictionnaire des géographes, je laisse la responsabilité de cette décision aux experts de La géothèque, mais il est certain que Jean-Paul Kauffmann écrit des récits géographiques. Journaliste français né en 1944, Jean-Paul Kauffmann a été enlevé à Beyrouth en 1985 et a subi trois ans de captivité avant d’être libéré. Il a publié une dizaine d’ouvrages, très souvent des récits dont les titres mêmes évoquent la thématique majeure de son oeuvre : le voyage et la liberté (les deux n’étant pas nécessairement synonymes bien sûr) : La Chambre noire de Longwood : le voyage à Sainte-Hélène (sur les dernières années de Napoléon et l’île de Sainte-Hélène aujourd’hui), L’arche des Kerguelen : voyages aux îles de la désolationCourlande (un territoire situé en Lettonie). Jean-Paul Kauffmann est aussi un grand amateur (et spécialiste) de vin, notamment de Bordeaux et de Champagne, et a écrit plusieurs ouvrages sur la question. Or quoi de plus géographique finalement que le vin, boisson issue d’un terroir, d’un paysage, de particularités géologiques et météorologiques ?

Dans son dernier ouvrage, Remonter la Marne, il narre son voyage à pied de Charenton-le-Pont (Val-de-Marne), où la Marne se jette dans la Seine, au plateau de Langres (source de la Marne). Il a suivi pendant quelques semaines les méandres de la Marne. Il écrit magistralement sur la rivière (qui selon Kauffmann mériterait le titre de fleuve étant plus longue que la Seine, même si – pour les géographes – le terme fleuve revient au cours d’eau qui se jette dans la mer) et les paysages qui la bordent. La géographie du fleuve épouse aussi l’histoire et la littérature quand Jean-Paul Kauffmann raconte la bataille de la Marne, les liens de la Marne avec les vins de Champagne ou les illustres écrivains qui ont habité au bord de la rivière (Bossuet à Meaux, Jean de la Fontaine à Château-Thierry, André Breton à Saint-Dizier…) ou qui ont écrit sur la Marne (Simenon par exemple). Le style est précis, subtil, raffiné (sans ostentation). Comme souvent, les récits de voyage à pied sont les plus adaptés pour comprendre le fonctionnement d’un paysage, cerner les anfractuosités d’un territoire, observer les détails et les points de rupture.

Plus encore, Remonter la Marne revient à se plonger dans ce qui fait la France : les sous-préfectures, les vignobles, les zones périurbaines, les villages touristiques, les chemins de halage, les paysans. Mais il ne s’agit aucunement de donner dans la nostalgie, de glorifier une France ancienne rêvée, simplement de décrire des contrastes : des ouvriers et des paysans qui vivent et résistent et des villages abandonnés ; la richesse apportée par le Champagne et l’abandon de certains territoires ; la solidarité et la peur ; les industries modernes et celles qui ferment ; les grandes voies de communication (de nombreuses autoroutes traversent la Marne et le TGV Est longe la rivière) et les chemins de traverse. Mêlant chronique historique et récit de voyage (avec ce que cela comporte d’anecdotes savoureuses), c’est un très beau livre hors du temps mais bien vivant. Un livre intelligent sans pédanterie. Un livre qui oublie l’actualité chaude pour se plonger dans le fond des choses, le “parti pris des choses” pour reprendre le titre du célèbre recueil du poète Francis Ponge, souvent cité dans Remonter la Marne.

Remonter la Marne  Jean-Paul Kauffmanéditions Fayard, 2013.

Interview de Jean-Paul Kauffmann sur France Culture.

Bords de Marne à Gournay-sur-Marne. Photo : Flickr, Pierre Numérique. http://www.flickr.com/photos/pierrenumerique/85371704

A propos admin

Turpis placerat sit enim? Lundium hac nisi adipiscing dictumst. Tortor, vel odio, proin cursus, mauris, penatibus, velit elementum sed elementum sagittis elit lacus! Scelerisque. Magnis elementum urna urna ac a. Parturient tincidunt augue lorem rhoncus! Purus vut auctor adipiscing? Aliquet, aliquam tristique eu quis. Odio! Egestas auctor urna! Habitasse, elementum! Lundium, a, eu vel mauris, tincidunt a, sed arcu tristique, sociis sociis nascetur placerat lundium aenean et adipiscing purus egestas, lundium magna? Rhoncus diam mus mid vut? Etiam mid pulvinar, tincidunt nec ultricies! Nunc nunc dictumst penatibus! Vut! Ultricies lorem integer dolor dolor nisi facilisis a vut scelerisque vel dapibus! Tristique lorem! Elementum, ac odio urna? Penatibus scelerisque scelerisque, quis nisi odio, egestas porttitor lectus nisi tincidunt natoque hac pellentesque. Elementum lacus? Vel lacus tincidunt? In placerat, elit, a cum enim turpis. Tincidunt, in. Ultrices, turpis dolor elementum mid, turpis nec pulvinar augue habitasse! Augue nascetur! Tincidunt urna platea, auctor sagittis tempor habitasse! Eros dictumst, lacus et phasellus vel, turpis, nec montes adipiscing sed. Nunc dignissim integer pulvinar etiam pellentesque purus cum magna lundium est diam integer. Mus elementum! Ultrices magna odio, parturient dignissim. Dolor enim? Dignissim aenean tincidunt mid lorem. Parturient? Nunc, magna. Pulvinar, duis adipiscing, dignissim vel mus mattis porttitor tincidunt, pellentesque in ac! Duis, aenean dapibus. Enim lacus turpis phasellus, amet. Odio pulvinar! Turpis aliquam sociis nascetur, egestas ultrices in, turpis hac egestas hac, adipiscing mus purus urna, nunc aliquam tincidunt duis? Rhoncus elit, integer cras.