L’Union européenne : territoire d’appartenance ?

Union Européenne, sentiment d'appartenance

Cette carte, réalisée à partir d’un sondage britannique sur l’opinion des Européens à l’égard de leur voisin insulaire en février 2016, donne un résultat à contre-courant du discours d’un anti-européisme croissant dans les populations européennes. Évidemment, si sa construction repose sur la méthode toujours délicate du sondage d’opinion (la méthodologie est expliquée dans la source originale ici). Cette précaution rappelée, elle nous montre une Europe aussi verte qu’une pelouse irlandaise. Seuls les Tchèques portent un regard majoritairement négatif sur l’appartenance de leur État à l’Union.

La lecture des données est délicate puisqu’il est inexact de dire que deux tiers des Européens (hors Royaume-Uni) ont une perception positive de leur appartenance à l’Union. En effet, il s’agit de la moyenne des réponses des sondés qui devaient classer leur opinion, positive ou négative, sur l’appartenance de leur pays à l’Union européenne, sur une échelle de 0 à 100. On doit donc lire plutôt que les Européens, en moyenne, placent leur niveau de satisfaction sur l’appartenance de leur Etat à l’UE à 66/100.

La carte, prise dans son ensemble, est difficile à interpréter. Le choix de la discrétisation implique des effets de seuil : Roumanie, Bulgarie, et Grèce sont très proches dans leur ressenti. On n’observe pas sur cette carte d’Europe méditerranéenne : les Maltais sont très favorables, les chypriotes plus mitigés. Pas d’Europe médiane homogène non plus : l’écart entre Tchèques et Slovaques est, à cet égard, saisissant. Seule une Europe du Nord, plus réservée sur son appartenance, se dessine, mais avec l’exception notable des trois pays baltes pour qui l’adhésion à l’UE a été une volonté forte depuis leur indépendance. Finalement, si la carte fait apparaître une juxtaposition de situations nationales particulières, son impression d’ensemble est surtout un sentiment positif des Européens par rapport à leur appartenance à l’Union européenne. Leur « nouveau territoire de référence »1cette expression est l’une des nouveautés du programme de collège, troisième thème de géographie de la classe de 3e ?

On retrouvera la version originale de cette carte en anglais sur l’excellent blog de Frank Jacobs : Strange Maps.

Notes   [ + ]

1. cette expression est l’une des nouveautés du programme de collège, troisième thème de géographie de la classe de 3e