Carte : voir la France entière au 1/25 000

Mise à jour du 28//01/16 : Le texte original qui suit évoque la pertinence de la couche scan25 pour l’analyse géographique à différentes échelles. Contacté et apparemment sensibilisé à la question, le Géoportail a finalement exaucé nos vœux :

Voici le genre de titre qui ne va faire frissonner qu’une poignée de passionnés de la carte topo, et encore faut-il l’expliquer ; mais il faut avouer que cet article fait suite à de longues minutes d’émerveillement devant le Géoportail, que quelques mails d’information aux collègues n’ont cessées d’entretenir. L’objet de tant de brillance dans nos yeux ? Une option passagère (ou un bug…) permettait de maintenir la couche d’information « Top 25 » à toutes les échelles. Cette possibilité soudaine et éphémère était alors l’occasion de constater que la couche d’information du 25 000ème, qui est le standard de l’analyse à grande échelle (la petite…), s’avère particulièrement pertinente à petite échelle.

Carte_France_25000_EcranVersion Haute-Qualité disponible en .pdf en téléchargement : Carte_France_25000_Qualité

Si l’option n’est malheureusement aujourd’hui plus disponible, j’ai, par réflexe, fait des copies d’écran à un niveau de résolution correct, qui permet de produire une carte convenable pour une approche à petite échelle (le pdf en Haute Qualité est édité à un format A0)1La carte reproduite ici représente donc les informations qui étaient disponibles à l’échelle régionale, et compilées pour en offrir une vision complète à l’échelle métropolitaine, auxquelles j’ai ajouté un rapide habillage. Étant donné le caractère non-libre de droit de son contenu, j’ai hésité à partager cette carte, mais considérant que l’extrait en question n’est pas commercialisé par l’IGN, j’estime aujourd’hui que sa mise en ligne est aussi une façon de militer auprès de Géoportail pour qu’ils réactivent l’option. Pour tout usage, il faut bien entendu rappeler que les droits sont propriété exclusive de l’IGN et que la carte proposée ici ne peut être utilisée que pour un usage personnel ou pédagogique.

L’envie de la partager vient des indications précieuses et originales que la couche « Top 25 » offre sur le territoire à l’échelle nationale, notamment sur l’organisation du relief et des vallées (voir par exemple les vestiges du stratovolcan des monts du Cantal), sur les types d’occupation du sol (observer les nuances de vert et repérer la « mer de vigne » languedocienne), ou sur les problématiques d’étalement urbain (examiner la tache de périurbanisation discontinue en Ile de France). Par ailleurs, la déformation liée à la généralisation à l’échelle métropolitaine d’une projection prévue pour l’échelle locale, est aussi un phénomène très intéressant pour illustrer les déformations des systèmes de projection en cartographie (les parties septentrionales du territoire apparaissent plus grosses que la partie sud 2si quelqu’un est capable de l’expliquer en peu de mots, je suis preneur d’un éclaircissement technique et pédagogique(voir la contribution de Thibault Coupin en infra).

Cette couche d’information offrait donc une vision nouvelle et originale du territoire français et de ses caractéristiques géographiques. Malgré son caractère éphémère, on est donc tenté de remercier l’Institut national de l’information géographique et forestière (IGN) d’avoir mis à disposition du public cette nouveauté à travers son « portail des territoires et des citoyens » plus connu sous le nom de Géoportail. Pour accéder à la couche dont il est question ici, il suffisait d’utiliser la version simplifiée et de n’activer que la couche appelée « cartes IGN » (peut-être l’option va-t-elle être réactivée…?).

Au final, c’est l’occasion de vanter l’usage de cet outil, car même si l’on peut regretter la disparition progressive de véritables relevés de terrain au profit d’un traitement par photo-interprétation (voir par exemple le figuré des haies de bocage qui s’est élargi…), l’IGN et l’État français proposent indéniablement des services de cartographie et de visualisation de données de bonne qualité (voir par exemple Géoclip) qui s’enrichissent de manière continue (le géoportail va ainsi progressivement intégrer l’ensemble des documents d’urbanisme). Le curieux et les géographes ne vont pas s’en plaindre !

  • Nota bene 1 au 07 décembre 2015 : Bonne nouvelle, après avoir contacté l’équipe de Géoportail pour leur signaler notre article, nous apprenons qu’une Top25 dispo à toutes les échelles devrait prochainement faire l’objet d’une couche dédiée.
réponse géoportail

La réponse de l’équipe de Géoportail sur Twitter – 07/12/15

  • Nota bene 2 au 07 décembre 2015 : Notre demande d’éclaircissement sur les déformations dues au système de projection a suscité cette réponse de Thibault Coupin sur Twitter. Merci !
coupin

La réponse de Thibault Coupin sur Twitter – 07/12/15 – Adresse du lien actif

Notes   [ + ]

1. La carte reproduite ici représente donc les informations qui étaient disponibles à l’échelle régionale, et compilées pour en offrir une vision complète à l’échelle métropolitaine, auxquelles j’ai ajouté un rapide habillage
2. si quelqu’un est capable de l’expliquer en peu de mots, je suis preneur d’un éclaircissement technique et pédagogique