A propos admin

Turpis placerat sit enim? Lundium hac nisi adipiscing dictumst. Tortor, vel odio, proin cursus, mauris, penatibus, velit elementum sed elementum sagittis elit lacus! Scelerisque. Magnis elementum urna urna ac a. Parturient tincidunt augue lorem rhoncus! Purus vut auctor adipiscing? Aliquet, aliquam tristique eu quis. Odio! Egestas auctor urna! Habitasse, elementum! Lundium, a, eu vel mauris, tincidunt a, sed arcu tristique, sociis sociis nascetur placerat lundium aenean et adipiscing purus egestas, lundium magna? Rhoncus diam mus mid vut? Etiam mid pulvinar, tincidunt nec ultricies! Nunc nunc dictumst penatibus! Vut! Ultricies lorem integer dolor dolor nisi facilisis a vut scelerisque vel dapibus! Tristique lorem! Elementum, ac odio urna? Penatibus scelerisque scelerisque, quis nisi odio, egestas porttitor lectus nisi tincidunt natoque hac pellentesque. Elementum lacus? Vel lacus tincidunt? In placerat, elit, a cum enim turpis. Tincidunt, in. Ultrices, turpis dolor elementum mid, turpis nec pulvinar augue habitasse! Augue nascetur! Tincidunt urna platea, auctor sagittis tempor habitasse! Eros dictumst, lacus et phasellus vel, turpis, nec montes adipiscing sed. Nunc dignissim integer pulvinar etiam pellentesque purus cum magna lundium est diam integer. Mus elementum! Ultrices magna odio, parturient dignissim. Dolor enim? Dignissim aenean tincidunt mid lorem. Parturient? Nunc, magna. Pulvinar, duis adipiscing, dignissim vel mus mattis porttitor tincidunt, pellentesque in ac! Duis, aenean dapibus. Enim lacus turpis phasellus, amet. Odio pulvinar! Turpis aliquam sociis nascetur, egestas ultrices in, turpis hac egestas hac, adipiscing mus purus urna, nunc aliquam tincidunt duis? Rhoncus elit, integer cras.

La cartothèque de Romain Cruse (bassin caraïbe)

Un lien… vers le blog du géographe Romain Cruse, spécialiste du bassin caraïbe et enseignant à l’University of the West Indies et à l’Université des Antilles et de la Guyane. En vue de la préparation de cours (régionalisés et/ou thématiques), en lycée ou à l’université, le travail de cartographie (une centaine de cartes, SIG et représentations graphiques) de Romain Cruse est à la fois utile et inédit. En effet, les cartes en couleurs sont récentes, actualisées et abordent aussi bien : les IDE de la Chine vers la Caraïbe insulaire, l’organisation de l’espace martiniquais, la géopolitique des ressources naturelles au Suriname ou encore la mobilité des étudiants guadeloupéens dans le bassin caribéen… La carte « retournée » des interventions militaires américaines dans la région vaut également le coup d’œil !

Son CV plus détaillé permet d’en apprendre davantage sur ses publications, notamment dans des revues ou ouvrages en français.

 

 

La France des écrivains

Vous trouverez sur ce site intitulé La France des écrivains une intéressante cartographie collaborative avec des extraits d’œuvres littéraires, relevant du domaine public ou qui autorisent les courtes citations, et qui sont liées à des territoires. Près de 800 œuvres (et donc lieux associés) y sont déjà référencées. Une initiative de la librairie Ivres de Livres à Strasbourg. Un petit exemple ci-dessous avec le Plateau de la Suchère décrit par Francis Ponge.

Plateau de la Suchère – Francis Ponge

Tout de suite avant la fenaison, des champs immenses d’une tisane merveilleuse (herbes et fleurs fanées, rousses sur tiges encore droites), limités par des chemins creux comme des filons de pierres et de fleurs vives. D’autres champs de blé encore verts mais légers et tout étoilés à mi-hauteur des bleuets.

Et, plus loin, des genêts jusqu’aux sapinières de moyenne hauteur, précédant elles-mêmes ces vieux bois de grands pins éclaircis à leur base, à travers quoi l’on aperçoit la majestueuse silhouette des hautes Cévennes nues et bleues, aussi nobles et sévères que les Apennins de Mantegna.

Et quel temps ! Quel air ! Pour ces premiers plans de Van Gogh et ces fonds de Mantegna.

Francis Ponge. Petite suite vivaraise. (Gallimard).

Remonter la Marne

Je ne sais pas s’il mérite d’intégrer le Dictionnaire des géographes, je laisse la responsabilité de cette décision aux experts de La géothèque, mais il est certain que Jean-Paul Kauffmann écrit des récits géographiques. Journaliste français né en 1944, Jean-Paul Kauffmann a été enlevé à Beyrouth en 1985 et a subi trois ans de captivité avant d’être libéré. Il a publié une dizaine d’ouvrages, très souvent des récits dont les titres mêmes évoquent la thématique majeure de son oeuvre : le voyage et la liberté (les deux n’étant pas nécessairement synonymes bien sûr) : La Chambre noire de Longwood : le voyage à Sainte-Hélène (sur les dernières années de Napoléon et l’île de Sainte-Hélène aujourd’hui), L’arche des Kerguelen : voyages aux îles de la désolationCourlande (un territoire situé en Lettonie). Jean-Paul Kauffmann est aussi un grand amateur (et spécialiste) de vin, notamment de Bordeaux et de Champagne, et a écrit plusieurs ouvrages sur la question. Or quoi de plus géographique finalement que le vin, boisson issue d’un terroir, d’un paysage, de particularités géologiques et météorologiques ?

Dans son dernier ouvrage, Remonter la Marne, il narre son voyage à pied de Charenton-le-Pont (Val-de-Marne), où la Marne se jette dans la Seine, au plateau de Langres (source de la Marne). Il a suivi pendant quelques semaines les méandres de la Marne. Il écrit magistralement sur la rivière (qui selon Kauffmann mériterait le titre de fleuve étant plus longue que la Seine, même si – pour les géographes – le terme fleuve revient au cours d’eau qui se jette dans la mer) et les paysages qui la bordent. La géographie du fleuve épouse aussi l’histoire et la littérature quand Jean-Paul Kauffmann raconte la bataille de la Marne, les liens de la Marne avec les vins de Champagne ou les illustres écrivains qui ont habité au bord de la rivière (Bossuet à Meaux, Jean de la Fontaine à Château-Thierry, André Breton à Saint-Dizier…) ou qui ont écrit sur la Marne (Simenon par exemple). Le style est précis, subtil, raffiné (sans ostentation). Comme souvent, les récits de voyage à pied sont les plus adaptés pour comprendre le fonctionnement d’un paysage, cerner les anfractuosités d’un territoire, observer les détails et les points de rupture.

Lire la suite

Combien de bises ? Une carte du savoir-vivre en France.

Combien de bises ? Une, deux, trois, quatre… ? Et surtout, où ?

Cliquer sur ce lien, c’est d’abord l’occasion de repérer une bonne fois pour toute dans quels départements un drômois, par exemple, aura le plus de chance de « se prendre un vent », laissant sa troisième bise à destination d’une joue girondine flotter dans les aires d’une ambiance gênée. A l’inverse, un vosgien adepte de la double bise apprendra que pour près des deux tiers des vendéens, c’est quatre. Voilà de quoi prendre une leçon de savoir-vivre, sauf si l’on préfère imposer son style plutôt que de s’adapter au coutumes locales…

Reste enfin à mettre en relation cette carte avec celle de la diffusion de la grippe en France…

 

 

Ils sont fous, ces Romains !

Google Map au temps des Romains : un vrai voyage dans le temps vous est proposé par une équipe d’historiens, de géographes et d’informaticiens de l’université de Stanford.

Prenez vos mules favorites – pas les chaussures – pour transporter vos provisions. Saisissez votre bouclier et arborez fièrement votre armure.
En route pour un Roma – Lugdunum ou encore un Londinium – Jerusalem (ah! ça n’a pas changé de nom?)
Aussi précise que la carte américaine au double o, cette réalisation s’appuie les routes de l’empire romain du IIIe siècle et calcule les itinéraires de l’époque en fonction de la vitesse (le plus rapide), de la distance (le plus court), du prix (le moins cher), de la date (mois de l’année) et autres options (à pied, à cheval, en marche militaire, etc.)

Par toutatis, comment peut on faire ça? 

Il suffit de recréer un réseau de 84 000 km (en comptant les 900 routes maritimes répertoriées) et de l’agrémenter de 750 lieux de passage en s’appuyant sur de nombreux travaux d’historiques.

http://orbis.stanford.edu/#

Pour finir, il vous faudra compter 42 jours pour le premier voyage évoqué dans ce billet et 54 jours pour le second si vous voyagez en janvier.
Oui, il est vrai qu’on est souvent plus lourd après les fêtes.

 

Tope là

Au détour d’une carte

« Le désert de Atacama »
Voici les quatre mots qui m’ont conduit à cette main à rendre jaloux Maradona.
Cette sculpture est l’oeuvre du chilien Mario Irarrázabal qui s’est spécialisé dans la réalisation de mains géantes (!).
Haute de 11 mètres, la « Mano del Desierto »  a été inaugurée le 28 Mars 1992 et se situe à environ 70 kilomètres au sud d’Antofagasta au Chili.

Monumento al Ahogado, cinq doigts partiellement submergés dans le sable, est une autre oeuvre du sculpteur. Elle se trouve à Punta del Este en Uruguay. La main n’a pas quitté son emplacement originel depuis 1982. Avec de telles empreintes digitales, il semble difficile de s’échapper.

Cartes plastiques

La carte est un merveilleux support pour l’imaginaire. C’est aussi un objet de lien, entre les hommes et leur espace, entre les lieux, entre les activités, entre les possibles… et l’imaginaire. C’est une expérience artistique qui vient nous le démontrer avec enthousiasme.

D’abord, il faut de la curiosité, de la créativité et une imagination débordante. Ensuite, lorsque la curiosité déborde sur un tas de vieilles cartes routières et topo, la créativité entend leur donner une seconde vie artistique, plastique, auprès d’un public d’élèves de CP-CE1. Les cartes vont devenir, le temps d’une séance d’art plastique, leur support.

Mais comment faire le lien entre des enfants de 6-7 ans, un pot de peinture et un tas de cartes, monde d’abstraction, de symboles incompréhensibles, de réduction ? En dépassant l’abstraction par l’imagination. En donnant vie aux traits colorés, aux tâches vertes, aux fils bleus, aux zones blanches et aux points noirs.

– Que voyez-vous sur vos cartes ?
– …. des routes !
– Oui, des routes, et puis ?
– Des voitures !

Et à ce moment précis, libérés par leur professeur d’art plastique, l’imagination se débride, les enfants s’approprient cet objet abstrait qui est aussi leur toile… et sortent de la route…

– Des poissons !
– Oui des poissons, il y a sans aucun doute des poissons dans l’eau.
– Des montagnes ! Des maisons ! Du soleil ! Des avions ! De l’herbe et des oiseaux ! Des gens ! Et moi !

Il y a tout cela sur la carte et bien plus encore. Et chacun peut se l’approprier, donner vie à cet objet inerte qui contient pourtant une vie trépidante que l’imagination libre des enfants nous donne ici à voir. Voici quelques photographies de l’exposition du travail des élèves de CP-CE1 des écoles de Crest (26) accompagnés par leur enseignante d’art plastique, Claudine DORON, plasticien.

Légende des illustrations :
Route, soleil, montagnes et espadon sur fond de carte routière d’Espagne.
Soleil, nuages, prairie, oiseau, immeuble sur fond de carte routière d’Espagne.
Avion, mer, soleil, poissons, voitures sur fond de carte routière de France.

Des cartes plastiques qui invitent à déborder, à dépasser les limites, à donner du sens. Une expérience réjouissante et libératoire pour les géographes amateurs de cartes et pour ceux qui n’y entendent rien.

Bienvenue sur le site de la Géothèque – Naviguer avec les onglets thématiques pour cibler la lecture de nos contenus

Sortie géographique dans le PNR des Monts d’Ardèche
C’est une première pour la Géothèque : une dizaine de membres (et futurs membres) de l’association, âgés de 2 ans et
Read more.
Une nouvelle rubrique pour voir les mots de la géographie
Nous avons initié une série de publications dont l’objectif est de donner à voir les mots de la Géographie. Notre
Read more.
Les collectivités territoriales et le big-bang intercommunal
Le paysage territorial français est largement chamboulé depuis le 1er janvier 2017 par la mise en application des nouveaux périmètres
Read more.
Combien d’humains ont vécu sur Terre au total ?
Si tous les humains ressuscitaient, les humains d’aujourd’hui seraient-ils dispersés au milieu d’une foule d’hommes préhistoriques ? Le chiffre total
Read more.
Suite armoricaine
Pascale Breton, 2015 (France) Dans ce très beau film sur le temps et l’identité, on s’intéresse aussi à la représentation
Read more.
Le retournement démographique des campagnes françaises
Nous publions ici en couleur des documents extraits de notre ouvrage : Pierre-Marie Georges et Jean-Benoît Bouron, 2015, Les territoires
Read more.
Dater un planisphère (en s’amusant)
La mode des objets issus de l’univers de l’école de la IIIe République (1870-1940) a couvert de nombreux murs de
Read more.
La Champagne viticole
Poursuivant notre exploration des appellations d’origine contrôlée1voir aussi l’article sur les nouvelles régions et les fromages, nous publions une simple
Read more.
L’Afrique, le continent des problèmes, des possibles, des défis ?
Mise à jour 7/6/16 : l’erreur de localisation du port d’Abidjan est corrigée (merci au lecteur attentif qui nous l’a
Read more.
Schéma de synthèse : le continent américain entre tensions et intégration
Il traînait dans les tiroirs de la Géothèque, ce schéma ! Il n’est pas au programme du baccalauréat mais il
Read more.
Le bouton de nacre : le Sud du Chili, géographie et mémoire
Patricio Guzmán, 2015 (Chili, France, Espagne) Le film de Patricio Guzmán est d’une beauté absolue. Parce que ses images d’eaux,
Read more.
L’Union européenne : territoire d’appartenance ?
Cette carte, réalisée à partir d’un sondage britannique sur l’opinion des Européens à l’égard de leur voisin insulaire en février 2016,
Read more.
Un an de plus en Syrie… 5 années de guerre civile, 5 millions de réfugiés.
Voici une nouvelle version mise à jour de la carte des réfugiés syriens, qui se passe malheureusement de commentaires. On
Read more.
Les villes de demain ou le rêve de la cité-jardin
  Les quatre documentaires de la deuxième série du coffret édité par Arte sur Les villes de demain, « Naturopolis », se
Read more.
L’épineux Sahara Occidental et les tiretés de la colère
Dans un article récent, la petite carte de localisation de la vallée d’Oukaïmeden dans le Haut-atlas marocain a fait l’objet
Read more.
Le rural dans les mailles du filet territorial
On peut dire, sans imaginer heurter quiconque, que les débats sur la (les) réforme territoriale ont creusé des sillons qui
Read more.
Le Haut Atlas marocain, du terrain au dessin
Nous vous avions déjà présenté le travail de Stéphane Bouron, fortuitement homonyme de l’auteur de ces lignes, dans cet article
Read more.
La Géothèque au cœur des négociations sur le climat…!
Souhaitant promouvoir la mobilisation des territoires ultra-marins dans la lutte contre les changements climatiques lors de la Cop21, le ministère
Read more.